Barrières au couplage sectoriel et au déploiement des gaz renouvelables dans l’UE

Barrières au couplage sectoriel et au déploiement des gaz renouvelables dans l’UE

La Commission Européenne publie un rapport de Frontier Economics sur les barrières réglementaires au couplage des secteurs du gaz et de l’électricité et au déploiement des gaz renouvelables et à faible teneur en carbone

Le système énergétique européen est susceptible d’évoluer vers une utilisation accrue de l’électricité, en particulier produite à partir de sources renouvelables, afin d’atteindre les objectifs climatiques de l’Union Européenne (et ceux des Etats Membres). Frontier a montré dans de précédents travaux que les coûts de cette transition peuvent être réduits en continuant d’utiliser les infrastructures gazières existantes pour stocker l’énergie de façon inter-saisonnière et à grande échelle, ainsi que pour transporter l’énergie. Néanmoins, pour que les infrastructures gazières jouent leur rôle, les sources de gaz doivent devenir de plus en plus renouvelables et bas-carbone. Ceci pourra être rendu possible grâce à des gaz tels que le biogaz, le biométhane ou l’hydrogène produits à partir d’électricité renouvelable par électrolyse ou à partir de gaz naturel (par reformage à la vapeur). 

Frontier a réalisé une étude pour la Commission Européenne sur les potentielles barrières et lacunes réglementaires venant freiner le déploiement de ces technologies à faible teneur en carbone, et sur les façons d’y remédier. 

Nos conclusions concernent tous les acteurs des secteurs de l’électricité et du gaz. Elles portent notamment sur les problématiques suivantes:

  • Veiller à ce que la valeur du caractère vert des gaz bas-carbone et renouvelables, ainsi que celle des retombées de l’innovation, puissent être captées par les parties prenantes adéquates;
  • L’importance des taxes, prélèvements et tarifs de réseau pour mettre les technologies sur un pied d’égalité;
  • Des pistes d’évolutions des règles de fonctionnement des marchés afin de s’adapter à des gaz à faible teneur en carbone et produits de façon de plus en plus décentralisée ;
  • L’impératif de clarté quant à l’accès aux infrastructures;
  • Les bénéfices d’une meilleure coordination dans les décisions de planification de la construction, et de la mise hors service, des infrastructures

Frontier conseille régulièrement des clients sur la politique énergétique de l’Union Européenne, dans les secteurs du gaz et de l’électricité.

Pour en savoir plus, contactez-nous à l’adresse mail [email protected] ou appelez le +33 1 83 79 08 30.